Qu’est-ce que la géolocalisation intérieure ? Quelle différence avec le GPS ?

Les systèmes de localisation ou GPS ont pris de plus en plus d’importance dans notre vie quotidienne en simplifiant nos trajets, quelle que soit notre destination. Mais qu’en est-il pour nos déplacements ou la localisation d’objets dans des bâtiments ? Depuis une quinzaine d’années, la géolocalisation en intérieur ne cesse de progresser pour offrir une réponse efficace à cette question. Gros plan sur cette technologie aux multiples usages.

La géolocalisation intérieure en bref

Vous avez peut-être entendu parler d’IPS (indoor positioning system), de positionnement en intérieur ou de géolocalisation indoor ? Tous ces termes sont synonymes de géolocalisation intérieure, et désignent un ensemble de solutions technologiques qui permettent de localiser des biens ou des personnes dans des espaces fermés (bâtiments, immeubles, maisons, etc.).

Pour sa mise en œuvre, la géolocalisation intérieure s’appuie sur plusieurs technologies de localisation : balises Bluetooth (beacons), puces RFID, signaux Wifi et UWB pour les technologies radio, mais aussi les signaux ultrasons ou le champ magnétique. Selon leur forme et l’usage souhaité, elles sont disséminées dans le bâtiment ou cartographiées. Les signaux qu’elles émettent sont ensuite captés par divers supports mobiles, comme votre smartphone ou une tablette tactile.

Ainsi, la géolocalisation intérieure vous permet d’établir votre position avec une précision allant de quelques centimètres à plusieurs mètres selon la technologie utilisée, mais aussi déterminer le trajet à effectuer pour atteindre votre destination ou l’objet recherché.

Pourquoi ne pas utiliser un GPS ?

Tout simplement parce que le GPS ne fonctionne pas en intérieur. Oui, ce petit bijou de technologie qui permet même à ceux qui n’ont pas le sens de l’orientation de trouver leur chemin aux quatre coins du monde, est incapable de vous orienter dans un bâtiment situé au coin de la rue ! Pourquoi ?

Afin de déterminer votre position à l’extérieur, le GPS utilise les signaux radios émis par les différents satellites en orbite autour de la Terre, mais une fois à l’intérieur, ces signaux sont bloqués par divers obstacles (murs, toit, mobilier…). Les GPS les plus récents reçoivent toutefois un signal en intérieur, mais leur précision reste insuffisante pour bien s’orienter.

L’autre problème avec un GPS traditionnel, c’est qu’il traite le signal de façon linéaire ; il ne parvient donc pas à déterminer à quel étage vous vous trouvez. De plus, son signal diminue lorsque vous descendez dans les étages, jusqu’à disparaître en sous-sol. D’où l’utilité d’un système de géolocalisation intérieure.

Quelles sont les applications de la géolocalisation indoor ?

Qu’elles soient marketing, commerciales ou purement pratiques, les applications de la géolocalisation intérieure sont nombreuses :

  • Navigation et orientation dans un site public ou privé (aéroport, hôpital, centre commercial…) via une application mobile ou un QR code,
  • Analyse des comportements et optimisation des flux dans un espace commercial ou un lieu sécurisé (site industriel, complexe militaire…),
  • Geofencing : envoi d’informations à l’utilisateur lorsqu’il se situe dans une zone spécifique (offres promotionnelles, alertes de sécurité…),
  • Interaction avec un objet à proximité immédiate (produit, œuvre d’art…), etc.

La combinaison des différentes technologies de géolocalisation intérieure se gère via une plateforme, qui peut être intégrée au système d’information du bâtiment. Sweepin propose des technologies de géolocalisation intérieure innovantes, uniques et brevetées. Découvrez toutes nos solutions sur sweepin.fr .